Je vous le disais la semaine dernière, 2018 commence avec les championnats de cross.

L’an dernier je pensais déjà que ce serait pas mal d’essayer cette discipline et c’est chose faite grâce au club adidas Runners Paris.

Expectations

Je m’attends à en chier comme rarement.

Dans mon esprit, le cross est une course avec un esprit compétition décuplée puisque tout se joue à la place, contrairement à toutes les courses que j’ai pu faire jusque là dans lesquelles je cherchais un chrono.

C’est une course où tu prends des coups. Et surtout, où tu crapahutes dans la boue avec des chaussures à pointes aux pieds.

Bonus, tu n’es pas sûr de finir avec tes deux chaussures.

Le cross c’est aussi une course souvent vallonnée qui la rend très difficile.

Donc globalement, je ne suis pas rassuré, d’autant plus que je n’ai pas pu tester mes chaussures spécialement achetées pour l’occasion.

Reality

On est arrivés une petite heure en avance avec Flo, et déjà Pierre de la Team Pro du club nous dépasse en courant, l’air en retard. Du coup on se dit qu’on est en retard aussi et on le suit.

Arrivé à la tente ARP, on récupère nos dossards, on chausse les pointes et on va faire une reco du parcours qui servira aussi d’échauffement.

J’avais équipé mes chaussures avec des pointes de 12mm par défaut. Pendant la reco, je les entends souvent taper contre le sol et je me dis que je les changerai avant le départ. Mais on perd du temps parce que dans le même moment les filles courent et on s’arrête les regarder de temps en temps au fur et à mesure qu’on avance sur le parcours. Une fois revenu au départ, c’est trop tard pour changer. Tant pis.

On nous entasse derrière la ligne de départ. Le seul truc qui me passe par la tête c’est que je ne suis pas prêt. Je ne me sens ni échauffé, ni simplement préparé pour l’épreuve qui m’attend.

PAN

Le départ est donné. J’étais sur les premières lignes avant le coup de feu, je me retrouve rapidement derrière. Je ne sais pas faire mon trou. Flo me crie “Yohan passe à gauche”, je suis le conseil, j’arrive un peu à dépasser.

Flo, qui a réalisé une super perf’ sur ce cross ! – 
Photo Lorry Dourguin

Le parcours se compose d’une boucle jaune et 3 boucles noires.

– je vous mets le parcours sinon la description ci-dessus va vous sembler bien abstraite –

La boucle jaune, comme la noire, c’est une belle montée,  suivie d’un joli plat (enfin pas tant sur la jaune), terminé par une belle descente. Sur la boucle jaune, je suis lent, je ne suis pas encore dedans. Elle me servira d’échauffement.

Je commence à bien me sentir après la moitié de la 1ère boucle noire environ. J’accélère donc un peu pour tâcher de récupérer les places perdues sur le départ. J’ai dû en remonter 15 ou 20 sur l’ensemble je pense. J’étais vraiment parti avec la caravane.

 

– euh ok, je fais quoi maintenant ? –
Photo Lorry Dourguin

– c’est plutôt rigolo en fait –
Photo Nrcrea.com

Le parcours est assez ludique, il y a des creux, des bosses, de la boue, des pierres, c’est assez ludique et finalement je m’amuse bien. En plus il y a pas mal de supporters, donc y a de l’ambiance, si vous ajouter à ça un beau soleil, vous obtenez un truc chouette.

Le seul hic, c’est qu’il n’y a pas tant de boue que ça et du coup mes pointes tapent souvent sur un sol dur. Ce n’est pas idéal, mais je m’en accommode.

Au final, je termine 88e/194. C’est pas clairement pas la folie, mais au moins je suis qualifié pour le prochain tour. Le principal est assuré. Pour une première, c’était plutôt sympa.

Les points à améliorer

Je ne suis pas encore incroyablement affûté en ce début d’année. Ca a forcément joué, mais ça viendra.

La prochaine fois je viendrai plus en avance pour pouvoir faire une reco, un échauffement sérieux et changer de chaussures si besoin. Là clairement ça m’a manqué. Je l’ai rapidement senti.

Je devrai aussi partir plus vite, et ne pas m’échauffer sur le début de la course.

Enfin et surtout que j’arrive à mieux me placer juste après le départ et à faire mon trou. J’ai le même défaut sur les courses officielles mais la conséquence n’est pas la même quand on vise un chrono ou une place.

Au final, ça reste un début correct. Je suis plutôt content de mon premier cross, je n’ai pas trop souffert, je ne me suis pas blessé et je me suis qualifié. Il n’y a plus qu’à s’entraîner pour le prochain tour.

Une publication partagée par Yohan (@ichocogeek) le

– Cool Raoul au bord de l’eau-

Et toi tu t’y mets aussi ?

Si ça vous a donné envie de tenter votre chance, c’est trop tard pour participer aux championnats (d’autant plus si vous n’avez pas de licence FFA) mais en fouillant un peu sur le site de la fédé, vous devriez pouvoir trouver des cross hors championnat pour découvrir la discipline.