Qualifié sur les Cross départementaux, j’avais donc rendez-vous pour les championnats régionaux ce dimanche.

Je suis d’abord passé voir mes protégés d’adidas Runners Bastille qui se sont donnés à fond sur les foulées de Vincennes.

– avec mes poulains de Bastille –
Photo de Jully

L’objectif premier était évidemment la qualif’ pour l’étape suivante.

J’avais aussi bon espoir de ne pas répéter les mêmes erreurs, notamment en terme de préparation, qu’à l’étape précédente.

Arrivé à Créteil, le terrain de jeu du jour

Je me suis donc pointé avec 2 heures d’avance sur le lieu des débats pour faire le tour du parcours bien emmitouflé dans mon manteau. Il fait froid. Mais vu vos stories enneigées, vous avez dû noter ce point.

Le temps de noter qu’il y a deux belles difficultés sur le parcours, une montée de 20 mètres environ mais très raide et un faux plat montant suivi d’une montée un peu plus courte mais assez sympa aussi. Le terrain est assez gras, pas vraiment de cailloux en vu.

Je reviens à la tente du club adidas Runners Paris, qu’il a fallu démonter pour ne pas qu’elle ne prenne le vent.  Je demande quelques conseils pour choisir la taille de mes pointes à Azur, Alex ou encore Vincent, et on part pour l’échauffement.

Après un échauffement sérieux, je n’ai pas trop envie d’enlever ma veste parce qu’on se gèle pas mal. Le départ approche, je suis bien obligé de m’en séparer #tristesse.

Une publication partagée par Yohan (@ichocogeek) le

Le départ est donné, j’accélère tout de suite, et je réussis à me faire de la place en jouant un peu des bras. Le cardio explose rapidement et je fais tout pour garder une allure correcte. La première grosse difficulté arrive, j’encaisse difficilement l’effort. En 1km, j’ai perdu pas mal de places.

– oh, la belle bosse qui arrive –
photo de Sonaly

– ce gif vous est proposé par Naïs

C’est con parce que j’avais retenu que seuls les 75 premiers seront qualifiés.

Je continue ma course, j’essaie de m’accrocher et de rattraper des coureurs. Je parviens à en rattraper certains et je me fais reprendre par d’autres.

Vraiment, je suis dans le dur du début à la fin. Les montées me font mal, et la terre/boue est de plus en plus collante et chaque foulée demande plus d’effort que la précédente.

Heureusement qu’il y a des supporters sur le côté pour me donner du courage, mais je suis tellement dans mon jus que je suis incapable de les repérer. Je les entends seulement. Merci les copains !

Dans la 3e boucle (il y en avait 4 en tout), un mec sur le côté compte les coureurs, et je comprends que je suis 130e donc loin des places qualificatives. A ce moment, je me demande “à quoi bon ?” et j’ai simplement envie d’arrêter là. Je vois un mec devant moi abandonner, et bizarrement ça me convainc d’aller au bout du truc. Quitte à ne pas être qualifié, autant “profiter” de l’expérience.

Je termine la dernière boucle tant bien que mal. Je passe la ligne d’arrivée après avoir tenté d’accélérer sur la dernière ligne droit. Je suis complètement rincé par cet enfer.

Je pense ne pas être qualifié et je me dis “tant mieux”, plutôt content d’arrêter là, après avoir passé 35 minutes dans le rouge pour un résultat pas terrible.

Ce n’est finalement qu’après de très nombreuses minutes que j’apprends que j’ai en fait bel et bien gagné un sésame pour le tour suivant. En effet, certaines règles, dont je n’ai pas tout à fait saisi les tenants et les aboutissants, ont fait que beaucoup de coureurs se sont qualifiés en équipe et non individuellement. Du coup, il y avait 135 qualifiés, je suis 130e sur 222.
Cette nouvelle ne suscite pas chez moi un enchantement flamboyant, bien au contraire.

Mais avec le recul, je suis finalement satisfait de m’être qualifié in extremis et de pouvoir faire un dernier tour de cross. Oui, j’en ai bavé, mais l’exercice ne m’a pas complètement déplu et je vais essayer d’utiliser cette dernière chance pour m’améliorer encore un peu.

– avec Pascal, on ne sait plus vraiment où on est mais on est synchro –
Photo de Sonaly

Le bilan de cet épisode
Les +

Je n’ai pas répété mes erreurs de la dernière fois en venant avec beaucoup d’avance et en m’échauffant sérieusement

J’ai réussi à faire un meilleur départ et à me faire un trou

Qualifié !

 

 

Les –

J’ai rapidement explosé. Les montées m’ont calmé. Le terrain collant m’a usé.

Globalement, l’exercice a montré que je manque de puissance.

130e

Bref, lessivé.

– allez, à dans deux semaines pour le tour bonus –
Photo de Naïs