Le Déclic

Il était une fois un jeune homme installé dans son embonpoint, qui se retrouvait tout essoufflé d’avoir escaladé des escaliers sur 4 étages. Ce jeune homme, c’est moi et c’était en 2012, et je vous rassure tout de suite, je ne parle pas toujours de moi à la troisième personne.

Ce moment a été le déclic qui m’a poussé  à faire du sport. J’ai donc commencé à courir dès le lendemain pour tenter de rattraper ma forme physique.
Malgré le fait que j’avais toujours considéré la course à pied comme ennuyeuse, je me suis tourné vers ce sport pour sa simplicité.
De fil en aiguille, j’ai augmenté les distances parcourues et j’ai pris goût à la course à pied.
J’ai fini par me poser un premier défi en courant le marathon de Paris en 2013.

yohan-1

(Je sens que je vais regretter de vous avoir montré cette photo)

 

Et on ne va pas se mentir, j’en ai chié. Pendant 4h06.

Depuis ce premier marathon, jusqu’à aujourd’hui, j’ai connu une progression constante, notamment grâce à la boostbastille, devenue adidas Runners Bastille.
En effet courir 2 à 4 fois par semaine pendant 2 ans, ça a ses effets.

Après 4 années assidues de course à pied, je peux désormais dire que j’ai atteint un bon niveau ce dont j’ai réellement pris conscience en passant sous la barre mythique des 3 heures au marathon de Paris de 2016, grâce à une préparation acharnée de 3 mois.

Très très fier de mon nouveau RP sur marathon : 2h59min11sec, je passe la barre mythique des 3 heures au mental ! Merci @jrun4fun, @pascalkardous et @gregoli qui m’ont tiré pendant la course et aux supporters de #boostbastille et de #boostparis qui m’ont soutenu ! Cette course met un terme à 3 mois de préparation acharnée : 6kg perdus, 780km de course à pied, 600km de vélo et 20km de natation parcourus ! Malgré les petits moments de doute, j’ai repoussé toutes mes limites et atteint tous les objectifs fixés. Ca a été difficile et j’ai dû faire quelques sacrifices qui en valaient largement la peine. Après cette longue expérience, je suis déjà très heureux et j’ai l’impression d’être devenu un sportif accompli ! La conclusion c’est qu’en travaillant dur on peut s’imposer des objectifs ambitieux et les atteindre. Maintenant, il est temps de se reposer un peu avant de trouver un nouvel objectif.

Une photo publiée par Yohan (@ichocogeek) le

 

En 4 ans, le sport a peu à peu remplacé ma passion pour les séries et les jeux vidéos, enfin pas complètement, mais quand j’y repense je me dis “qu’est-ce que j’ai pu passer comme temps assis sur mon cul à rien foutre !”

Ça faisait déjà un petit moment que l’idée d’ouvrir un blog me trottait (souvent à 4’/km) dans la tête, mais j’attendais d’avoir quelque chose à raconter et, surtout, à apporter. Voyant plusieurs membres  de ma team, adidas Runners Bastille venir me demander des conseils sur la course à pied depuis quelques temps, j’ai compris que j’étais prêt à vous faire partager l’expérience accumulée, j’espère pouvoir vous aider à passer vos objectifs grâce à ça.

La course à pied est un sport gratifiant dans lequel on peut progresser rapidement, mais il a aussi ses exigences. A travers ce blog, je vous parlerai des petits trucs (parfois des gros) qui m’ont permis de progresser, de mes défis et de certains sujets qui me passeront par la tête. Je suis aussi ouvert à vos questions !

Prochain défi : 2H50 au marathon. Et toi ?

Conseil #1 : arrêtez de prendre les escalators.


PS : un grand merci à Greg qui m’a permis de monter ce blog, quand il dit 1h, c’est 1h !