Comme je vous l’ai déjà dit ici, je n’ai pas de vie parce que j’ai toujours un objectif en vue. Après le marathon je vais donc lancer la machine sur du 10km.

Mais après 3 semaines sans courir et un bon mois de laisser aller, il a d’abord fallu retrouver la forme.

Comment ?

Comme le disait souvent un prof d’éco qui ne se reconnaitra pas vu qu’il ne lit surement pas ces lignes : c’est d’une simplicité biblique.

1/ On reprend la course à pied sérieusement. Pas mal de footing, quelques fractios et du fartlek.

– du coup j’entraîne ma team Bastille avec moi –

2 / On reprend le vélo, pour voir du pays, même s’il se pourrait que je me sois perdu et que j’aie tourné en rond dans Torcy la dernière fois.

– coucou Marine – 

3/ On reprend la natation, mais l’avais-je un jour lâchée ? #aquaman 

4/ On se remet au renfo. Les burpees m’avaient manqué. Je précise que cette remarque est tout à fait sérieuse. #PassionBurpees.

5/ On arrête de prendre l’escalator dans le métro.

6/ On reprend les bonnes habitudes alimentaires avec quelques ajustements. Une bonne alimentation c’est aussi une alimentation adaptée à la charge de travail. 

Je vois mal comment taper un record si en plus je dois traîner ma carcasse.

Des ajustements, y en avait pas mal à faire

J’ai un peu réduit les portions au petit déj’. Terminé le petit déj’ taille marathon. Il reste quand même conséquent puisque je reste convaincu que c’est le repas le plus important de la journée.

Pour me défaire des réserves accumulées j’ai également réduit les apports en glucides au déjeuner. Je les réintroduirai peu à peu en fonction des besoins.

Évidemment, les gâteaux et sucreries au quotidien, on arrête.

Enfin j’ai revu à la baisse ma consommation de fruits, vu que j’en mangeais énormément (entre 5 et 10 par jour) pour diminuer un peu les apports en sucre.

Évidemment, le cheat meal du week-end est toujours là, parce que manger j’aime ça.

Une photo publiée par Yohan (@ichocogeek) le

– si seulement ça pouvait être aussi simple –

Une photo publiée par Yohan (@ichocogeek) le

J’avais également annoncé un autre objectif : devenir plus souple, notamment des jambes.

J’ai commencé à m’imposer des séances d’assouplissement.

Bilan : je préfère faire des 400m, et j’aime pas les 400m.

Mais je persévère et j’espère bien être capable de toucher le sol jambes tendues bientôt.

– ce qui n’arrivera pas – 

Je vous parle bientôt de ma prépa 10km, objectif sub 36.

En attendant je signe un 18 minutes sur 5km à l’Ekiden avec la team BeastBastille. Je suis donc en bonne forme avant d’attaquer 5 semaines de prépa.

– toi, quand t’appelles tes copines avant de sortir pour savoir comment elles s’habillent –