En début d’année, je m’étais fixé quelques objectif.

Maintenant que la mi-décembre est franchement passée, je m’arrête quelques instants de courir pour faire le point.

Moi en 2017, je travaillerai ma vitesse

Je me suis même fait une année sans marathon pour ça (et aussi pour donner un peu de répit à mon corps).

J’ai réussi plusieurs fois à courir 10km en moins de 35 minutes, notamment en février.

Dès le printemps je m’étais fixé comme objectif d’arriver à passer les 34. On n’y est pas encore. Je ne saurai pas vraiment expliquer pourquoi. J’ai peut être eu des problèmes de timing avec d’autres objectifs, mon entrainement n’était sûrement pas adéquat. Il me manque simplement ce quelque chose qui me permettra de franchir le palier.

C’est assez décevant et frustrant mais ça me semble encore atteignable alors je vais continuer de m’entraîner.

Au final, j’ai plutôt l’impression d’avoir stagné sur 10km en 2017.

Il me restera une derrière petite chance en 2017 avec la Corrida de Houilles, le 31 décembre, mais je ne me fais pas trop d’illusion.

– photo Eat and Run

Moi en 2017, j’améliorerai ma foulée

On va dire que je n’ai pas fait grand chose de ce coté là. J’essaie de penser à tirer un peu plus sur mes bras. Mais globalement, ce point reste en suspens. Ce déficit technique explique aussi sûrement, ma difficulté à progresser sur 10km.

Moi en 2017, je m’améliorerai en vélo

Clairement un oui.

J’annonçais 5.000 bornes en 2017, je me suis arrêté à 5.400 km et des poussières d’après Strava.
Je ne suis pas reparti en balade depuis mon triathlon à Chamonix, qui a été de trop dans ma saison.

Je suis tout de même satisfait. A mon avis, la moyenne de vitesse que j’ai réussi à tenir sur le half de Vichy montre que j’ai validé une étape. Pour progresser d’avantage, il faudra que je me discipline et que je fasse plus de qualité, comme je le fais pour la course à pied.

– mon fidèle destrier, Marine –

Moi en 2017, je ferai des éducatifs en natation

J’ai commencé l’année sur de bonnes bases en tachant de faire quelques exercices de natation une fois par semaine au lieu de simplement faire du crawl tout le temps. Puis j’ai fini par en avoir marre.

 

A l’issue de ma saison de triathlon, j’avais plutôt le sentiment de pas avoir progressé en natation. Pourtant quand j’ai recommencé à nager vers mi-octobre après une pause, j’avais la sensation plutôt inverse.

Quoi qu’il arrive, il me semble difficile de progresser sans passer par des cours en club qui me permettraient de discipliner ma pratique. Ce n’est pas vraiment sur mes tablettes pour l’instant, alors j’essaierai de trouver les ressources pour progresser dans mon coin. Je suis têtu.

Les moments forts en 2017

La finale de l’adidas Runners League.
Un super événement que j’ai pu vivre avec ma team. Courir et gagner pour eux a été plus que jouissif.

L’Iron Man 70.3 de Vichy.
Un beau chrono à la fin, une belle épreuve, peu de défaillance. Une belle promesse à mon avis pour de futurs objectifs en triathlon.

Le Semi de Boulogne.
Une course pleine. Une bonne préparation, la bonne forme au bon moment et le mental était au rendez-vous. Objectif accompli.

– photo Eat and Run –

Allez, il ne me reste plus qu’à croiser les doigts pour Houilles (en n’espérant que le nom ne soit pas prémonitoire) et j’attaque 2018 !